Colloque international « Routiers et mercenaires d’Aquitaine, d’Angleterre et d’ailleurs (v. 1340-1453) »


Un « marmouset » contre les compagnies : Jean de Blaisy (+ 1396) par Philippe Contamine

Colloque international « Routiers et mercenaires d’Aquitaine, d’Angleterre et d’ailleurs (v. 1340-1453). Rôle militaire et impact sur les sociétés locales », Château de Berbiguières (dép. Dordogne, Périgord), 13-14 septembre 2013.

Ce colloque international porte sur les routiers (les membres d’une troupe nommée « route ») et les mercenaires qui furent employés par les puissances belligérantes (Angleterre, France, Castille, etc) pendant la guerre de Cent ans, ou qui ont agi de manière indépendante sous couvert, la plupart du temps, d’une autorité officielle pendant les périodes officielles de paix ou de trêve. Ces routiers ont été des acteurs importants, parfois même essentiels, de la guerre de Cent ans, mais aussi des éléments fortement perturbateurs pour la vie des populations des régions concernées par leur présence. Ce colloque étudie également les relations ambigües entre les pouvoirs princiers et ces hommes d’armes professionnels ; relations qui oscillent entre leur utilisation par les chefs de guerre des souverains (ex : Du Guesclin pour le roi de France et le prétendant au trône de Castille, Chandos pour le roi d’Angleterre et le prétendant au trône ducal de Bretagne, le captal de Buch pour le roi de Navarre, etc) et la lutte menée contre eux (ex. de Jean de Blaisy et du comte d’Armagnac en 1390). On peut même parler de porosité entre le monde chevaleresque et le monde routier (du moins pour ces chefs).


28 octobre 2013

SCIENCES