Le catch et...Mise en scène et passage des frontières


The democratic stage? : the relationship between the actor and the audience in professional wrestling par Claire Warden

Depuis  le "Le monde où l'on catche" de Barthes, les études culturelles
ont bien perçu que le catch pouvait être plus que le choc frontal de deux
masses musclées et huileuses sous le regard d’une foule partiale.
Malgré la renommée et l'influence de ce court texte qui ouvre les Mythologies,
cette attention est pourtant restée largement cantonnée aux Etats-Unis.
Le sujet n'avait en effet donné lieu qu'à des efforts sporadiques dans
l'université française, le plus notable étant La grande parade du catch,
de Christophe Lamoureux, publié en 1993. Ce colloque international,
organisé le 31 janvier et le 1er février 2013 à Bordeaux était donc la
première manifestation universitaire consacrée à ce sport-spectacle en France.
Regroupant une quinzaine de chercheurs venus de disciplines
et de pays variés, il avait pour but d'explorer les frontières du catch,
ses interfaces aussi bien avec le cinéma qu'avec le théâtre,
politique ou l'économie de marché.
Bien qu’il fasse l’objet d’une attention universitaire soutenue aux Etats-Unis,
le catch n’a pourtant pas fait en France l’objet d’un travail qui en épuiserait
les possibilités et les significations, sans se limiter à la tétralogie masculinité,
popularité, excès et rituel.


25 février 2013

SCIENCES