Visionner les vidéos :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Rencontre avec "l'amusicien" Bernard Lubat

Intervention dans le séminaire ARTES sur "Les rythmes en arts", à l'initiative de Pierre Sauvanet.

Bernard Lubat est un poly-instumentiste (batterie, vibraphone, piano, synthétiseur, accordéon...) et chanteur de jazz né à  Uzeste le 12 Mai 1945. Dans ce village en lisière des Landes et de la Gascogne, son père Alban tient un café (" L' Estaminet") et anime en musicien amateur les bals de la région. Dès 5 ans le fils l'accompagne à l'accordéon, avant d'étudier le piano. En 1957 il entre au conservatoire de Bordeaux où il découvre la batterie, le vibraphone et le jazz. En 1961 il intégre le conservatoire de Paris d'où il sortira avec un 1er prix de percussion. Commence alors une carrière professionnelle éclectique et multiforme: Bernard Lubat travaille aussi bien dans le domaine de la musique contemporaine (Varèse, Xenakis, Berio...) que dans celui de la chanson, où il accompagne Brel, Montand et surtout Claude Nougaro. Mais c'est principalement dans le jazz qu'il se fait remarquer. En 1965 il est engagé dans le grand orchestre de Jef Gilson et participe en parallèle au groupe vocal "Les Double Six". Il joue bientôt avec Jean-Luc Ponty, Martial Solal ou Eddy Louiss tout en participant à l'émergence du free-jazz en France aux côtés de Michel Portal, Jean-François Jenny-Clark et Jean Pierre Drouet. Jusqu'au milieu des années 70, il travaille beaucoup comme musicien de studio et accompagne les plus grands sur scène (Stan Getz en 1971) . En 1977 il opère un double tournant décisif dans sa carrière: il crée la Compagnie Lubat,  collectif de musiciens au personnel modulable, et lance le festival "Uzeste musical" qui marque l'amorce de sa réinstallation dans sa région natale.Dans les années 80 il invente  le rap gascon (en occitan), multiplie les happenings musicaux et les feux d'artifice, forme des jeunes musiciens dans sa compagnie et invite les vétérans les plus éclectiques (Archie Shepp ou Hermeto Pascoal) à Uzeste  . Durant toutes ces années  il collabore aussi avec des poètes (l'occitan Bernard Manciet ou le martiniquais Edouard Glissant), des dramaturges (André Benedetto) et des plasticiens (Ernest Pignon Ernest, Alain Kirili), tout en gardant sur plusieurs décennies une forte amitié  avec ses voisins basques Benat Achiary et Michel Portal. Doté d'une formidable énergie créatrice, improvisateur-né, provocateur et amoureux des mots qualifié par Francis Marmande (Le Monde 9/6/2002) de "synthèse vivante de Lacan et Coluche", Bernard Lubat occupe une place singulière et essentielle dans le jazz hexagonal: il lui a donné le sens des racines, du verbe et de la fête.

source internet/France Inter


  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Présentation de l’Atelier Théâtre de l’Université Bordeaux Montaigne

Vidéo de présentation réalisée par Dorian Falconnet et Lise Taris (association La rue du Loup) à l’occasion du festival Les Estudiantines 2015, où l’atelier s’est produit. A partir d’extraits de répétition et d’interview de Magaly Baup et Rahim Nourmamode (les deux comédiens qui encadrent l’atelier), la vidéo présente le fonctionnement de l’atelier théâtre.



  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Présentation de la Compagnie Universitaire de Danse de Bordeaux

Vidéo de présentation réalisée par Dorian Falconnet et Lise Taris (association La rue du Loup) à l’occasion du festival Les Estudiantines 2015, où la Compagnie fût invitée à danser. A partir d’extraits de répétition et d’interview de Pascale Etcheto et de Claude Magne (danseurs et chorégraphes qui dirigent la compagnie), la vidéo présente le fonctionnement de la Compagnie.



  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Olive Senior, poétesse jamaïcaine

Journée d’étude sur "Traduire la Caraïbe"

A l’issue d’une journée d’étude sur Traduire la Caraïbe, Olive Senior, poétesse jamaïcaine, fera une lecture de ses poèmes, en présence des ses traducteurs. Sa venue coïncide avec une résidence à la Prévôté à l’invitation d’ECLA Aquitaine et de la parution d’une anthologie bilingue de ses poèmes, traduits par Passages, (Climas), Un pipiri m’a dit, Bègles, Castor Astral, 2014.

La femme poète décrit son cheminement comme un passage de frontières, en raison de ses va-et-vient entre les pays et les cultures, de son origine métissée, et du mélange des genres dans son écriture, revenant sans cesse à l’héritage de la Jamaïque, essence de son œuvre. Sans être à proprement parler militante, sa poésie est engagée : avec humour, drôlerie, souvent autodérision, lesquelles laissent percer son humanité pleine de délicatesse et d’empathie, Olive Senior dénonce les méfaits du colonialisme,  de l’esclavage, de la domination des noirs par les blancs, mais aussi le machisme qui transforme la femme noire en animal de trait, mais toujours elle célèbre la résilience d'un peuple face à l'adversité.



  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Performance autour de la poésie de Hilda Doolittle et de sa Trilogy

L’écrivaine américaine Hilda Doolittle, connue sous ses initiales H. D., vécut la deuxième guerre mondiale à Londres. Pendant les bombardements, elle écrivit le poème épique Trilogie, œuvre de résilience qui affirme la solidité de la carcasse humaine et s’émerveille de la renaissance d’un arbre calciné par le feu des armes. Son poème palimpseste superpose les mythes, les références saintes, païennes ou occultes, les lieux et les époques. Elle croise les divinités, célèbre les figures féminines en leur rendant une grandeur souvent minimisée par la culture occidentale. Elle écrit le corps et donne corps à l’écriture.
Souvent considérée comme hermétique, sa poésie méritait d’être incorporée dans toute sa sensualité et de libérer les sens et l’imagination.


La performance
Pascale Etcheto (DAPS) et Claude Magne ont entraîné leurs danseurs dans des esquisses chorégraphiques. Une comédienne (Arts du Spectacle) et des lectrices anglophones (Centre de Californie, UFR Langues), liront le texte en français et en anglais. Un pianiste-compositeur (Département de Musique) apportera ses improvisations. Ces artistes uniront leurs talents et leur créativité pour faire sentir cette poésie, et la partager.



Formats